9 fév 2017

Ecopsychologie : retrouver notre lien avec la Terre

Michel Maxime Egger, le 09.02.2017

Les clés de l’écopsychologie présentées par Michel Maxime Egger. Une synthèse qui complète et actualise « Soigner l’esprit, guérir la Terre » (Labor et Fides, 2015), précise certains concepts, inclut des apports du domaine francophone ainsi que des exercices pratiques. (Jouvence, 144 p.).

On ne pourra pas guérir la Terre sans soigner l’âme humaine. En réponse à la crise écologique, l’écopsychologie va à la racine des problèmes en explorant les interrelations complexes entre la nature et la psyché humaine.

Ecopsychologie, le nouveau livre de Michel Maxime Egger, présente les grands axes de ce champ transdisciplinaire issu du monde anglo-saxon : les origines de la déconnexion entre l’humanité et la nature, les raisons des changements insuffisants de comportement, les ressorts intimes cachés du consumérisme, la découverte de la nature comme dimension de notre identité et de notre inconscient, son rôle dans le développement de la personne, des pratiques pour sortir des sentiments de peur et d’impuissance ainsi que restaurer notre lien à la Terre et à tous les êtres qui l’habitent.

L’ouvrage inaugure une nouvelle collection (écoconcept) chez Jouvence. Il est le complément de Soigner l'esprit, guérir la Terre.

Editions Jouvence, 144 pages, 6,90 euros/9,90 CHF

Dépliant de présentation et communiqué de presse à télécharger